Olivier Letardif, fondateur de Château-Richer

 

Détail d’une représentation imaginée d’Olivier Letardif, figurine réalisée par Paulette Villeneuve. Collection : Aux Trois Couvents. Photographie : Myriam Mathieu-Bédard.

Bien que quelque peu méconnu en dehors de la Côte-de-Beaupré, Olivier Letardif (v. 1604-1665) était un personnage important à son époque et il est considéré comme le fondateur de Château-Richer.

 

Arrivé à Québec au plus tard en 1621 comme sous-commis de la Compagnie de Caën qui possédait alors le monopole du commerce, Olivier Letardif est très actif dans la colonie. Sa maîtrise du français, de l’anglais et de trois langues autochtones le mène à être interprète pour Samuel de Champlain.

 

En 1629, il remet les clefs de l’Habitation aux frères Kirke qui viennent de prendre Québec. Puis, après 1634, de retour dans la colonie redevenue française, Letardif est premier commis puis commis général de la Compagnie des Cent-Associés. En 1646, Olivier Letardif débourse 1500 livres et devient l’un des huit associés de la Compagnie de Beaupré. Désormais coseigneur des seigneuries de Beaupré et de l’île d’Orléans, Letardif est aussi procureur général et spécial de la Compagnie, ce qui lui permet d’accorder officiellement des concessions, dont une vingtaine en 1650-1651.

 

Signature d'Olivier Letardif. Détail du Bail pour six ans d’une terre sur la côte de Beaupré par Olivier Letardif à Claude Bouchard, 30 juillet 1657. Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Collection Charles Chadenat collection of manuscripts on French Canada (MS Can 1), ZE25,P17.

Devenu propriétaire à Château-Richer de la terre adjacente au domaine seigneurial en 1652, Letardif y réserve le terrain sur lequel sera construit un moulin à vent vers 1655. Il cède également plusieurs lots à l’endroit choisi pour établir le futur village de Château-Richer, dont il est par conséquent considéré comme le fondateur. En tant que juge prévôt de Beaupré, Letardif administre également la justice dans la seigneurie vers la fin de sa vie, qui est marquée par des infirmités.

 

Olivier Letardif est l’ancêtre d’un grand nombre des Tardif d’Amérique. Le centre communautaire Olivier-Le Tardif de Château-Richer est nommé en son honneur. 

... Olivier Letardif complétait sa signature de ce qu’on appelle un paraphe. Il s’agit d’un ou de plusieurs traits de plume assez compliqués qui servent à distinguer et à personnaliser une signature.

Plaque commémorative d’Olivier Letardif au 277, rue du Couvent, Château-Richer. Photographie : Myriam Mathieu-Bédard.

Bail pour six ans d’une terre sur la côte de Beaupré par Olivier Letardif à Claude Bouchard, 30 juillet 1657. Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Collection Charles Chadenat collection of manuscripts on French Canada (MS Can 1), ZE25,P17.

La signature d'Olivier Letardif est la première au haut de la seconde page.

… Fondée en 1636 et composée au départ de huit membres de la Compagnie des Cent-Associés, la Compagnie de Beaupré possède les seigneuries de Beaupré et de l’île d’Orléans jusqu’au rachat des différentes parts par Mgr François de Laval entre 1662 et 1668.

Cette Compagnie a donc participé activement au développement de la Côte-de-Beaupré et au recrutement de plusieurs colons qui s’y sont établis.